Tel : 04 68 34 20 52

Home » Forme & Bien-etre

Forme & Bien-etre

Préserver la santé et guérir les maladies, tel a été le double aspect des médecines traditionnelles. Cette ambivalence de la médecine, a été symbolisée chez les grecs par HYGIE et PANACEE, les deux filles d’AESKLAPIOS (Esculape), Dieu de la médecine.

HYGIE enseignait aux hommes l’art de vivre de façon harmonieuse, leur permettant de se préserver en bonne santé, sans le recours à la médecine. C’est de là qu’est issu le mot Hygiène, très important aujourd’hui.

PANACEE transmettait la connaissance des vertus des plantes, et les secrets de certaines substances pour soulager et guérir.Dans son évolution à travers les siècles, la pratique médicale occidentale a retenue essentiellement l’héritage de PANACEE. Elle intervient une fois le mal déclaré, et s’intéresse plus à la maladie qu’à l’homme. Tout ce qui touche à la préservation de la santé, à la prévention, appartient plus à la médecine orientale.

PYTHAGORE s’occupe de la santé selon 4 éléments : Eau, Air, Terre et Feu qui définissent 4 états : humide, froid, chaud, sec qui déterminent à leur tour 4 humeurs : flegme, sang, bile et atrabile.

HIPPOCRATE énonce la notion de Force vitale et d’humorisme. Il établit 4 tempéraments issus des éléments de Pythagore et pose les aphorismes suivants :

Que l’aliment soit ton premier médicament…

C’est la nature qui guérit (Natura medicatrix)

Sa règle d’or : premièrement ne pas nuire (Primum non nocere).

ARISTOTE se rallie à la pensée d’Hippocrate. Les conditions reflétant l’état de santé sont « les pieds chauds, la tête froide et le ventre dégagé ».


SIMILITUDES DES MEDECINES TRADITIONELLES
 
Principe unique : Un principe unique indifférencié et illimité, est à l’œuvre dans toute la création. C’est la source, le TAO, le UN infini…

Polarité : Nous sommes tous le résultat de deux forces mises en mouvement dans notre corps (dilatation et rétraction, ou Yin et Yang…).

Souffle : La notion de souffle vital animant le vivant est présent dans différentes traditions.

  • Le PRANA chez les indous
  • Le QI chez les chinois
  • Le KI chez les japonais
  • Le PNEUMA chez les grecs
  • La DYNAMIS pour les homéopathes…

Présence des éléments : Cinq éléments sont à l’œuvre également dans différentes traditions. Ils s’équilibrent, se complètent et se renforcent. C’est la base de la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise).

  • Bois, feu, terre, métal et eau pour les chinois.
  • Eau, feu, terre, air et éther pour Hippocrate.
  • Eau, feu, terre, air et la quintessence pour Paracelse.
  • Terre, feu, flots, acier et chêne pour la tradition celte
  • Vyana, samana, oudana, apana, et prana chez les indous.


Hygiène de vie et prévention :
De grands principes d’hygiène se retrouvent dans les médecines traditionnelles grecques, romaine, amérindienne, ayurvédique, chinoise… La santé a toujours été considérée comme un art de vivre avec :

Hygiène du milieu absorbé (nourriture) : Nous sommes ce que nous mangeons.

  • Hygiène du tempérament : équilibre des humeurs du corps.
  • Hygiène de l’élimination : bon fonctionnement intestinal, rénal et cutané.
  • Hygiène de l’activité corporelle : exercice physique régulier.
  • Hygiène des activités mentales : pensées, attitude intérieure et extérieure.


Santé et maladie :

La santé recouvre une réalité très ample ; ce n’est pas seulement l’absence de maladie, mais un état de plénitude, un art de vivre intéressant le corps et l’esprit dans leur relation à l’ensemble de l’univers. Selon HIPPOCRATE, l’origine de la maladie est située dans le déséquilibre des quatre humeurs du corps (bile, atrabile, sang et lymphe), due à des habitudes de vie non conforme aux lois naturelles. Le composant essentiel commun à ces humeurs est l’eau, que l’on retrouve partout.

Ainsi, le sang est composé de 90% d’eau et la substance grise du cerveau en contient 80%. Nous possédons 200 hectares de tissus irrigués par 100 000 Km de capillaires, 5,5 litres de sang et 130 à 200 m2 de surface pulmonaire. Le foie traite 2400l de sang par jour tandis que le corps d’un adulte contient entre 60% et 70% d’eau. Vieillir, c’est se déshydrater !

Le docteur Andrei SALMANOFF, chef du thermalisme russe, médecin du tsar et de Lénine énonçait au début du XXème siècle les propos suivants :


« 
Chaque maladie, chaque agression morbide commence toujours par des altérations dans la composition des humeurs liquides extra ou intra cellulaire…leur composition qualitative est un facteur primordial dans tous les processus physiopathologiques. Le rôle des antigènes et des anticorps est secondaire »

Quand les liquides (sang, lymphe, mer interstitielle qui baigne les cellules) gardent leur équilibre acido/basique, toute substance agressive est oxydée et désagrégée par l’oxygène, phagocytée par les leucocytes et histiocytes, éliminée par le système lymphatique, fixée et digérée par les cellules du système réticulo-endothélial.

On ne peut jamais obtenir une récupération complète au cours de maladies graves ou chronique si on n’établit pas une thérapeutique strictement humorale. La médecine moderne a créé un catalogue de troubles morbides. On a établi deux catégories. D’un coté se trouve les maladies et leurs signes morbides : l’armée ennemie. De l’autre coté une armada défensive : l’armée pharmacodynamique avec son arsenal chimiothérapique. C’est un concept en contradiction avec la physiologie ».

A. Salmanoff – Le miracle de la vie ; la médecine des profondeurs – Ed. la table ronde 1960

 

LA NATUROPATHIE AUJOURD’HUI
 
Elle est très développée au Canada, aux USA, et dans de nombreux pays d’Europe et du monde. Elle prend sa source chez Hippocrate, les mouvements hygiénistes Américain et Européen avec notamment les Dr John TILDEN, Herbert SHELTON, Russel TRALL, Paul CARTON, André PASSEBECQ, Henry Charles GEOFFROY, Horace JARVIS et bien d’autres.
  • Elle est complémentaire et à sa place au sein des autres médecines.
  • Elle participe à la prévention tout en respectant l’être dans sa globalité.
  • Elle soutient et aide dans les problèmes chroniques sans effets secondaires.
  • Elle trouve sa forme et se développe autour de « L’hygiène vitale ».
  • Elle s’intéresse au terrain et à la toxémie en tenant compte de la force vitale grâce au « bilan de vitalité iridologique ».


Elle s’appuie sur les bases suivantes :

  • Vitalisme : Chacun possède une force vitale intelligente et auto guérisseuse.
  • Causalisme : La maladie est unique et due à l’encrassement des humeurs.
  • Humorisme : harmonie et équilibre entre les différents liquides du corps.

Elle se structure sous l’impulsion de Pierre Valentin MARCHESSEAU qui la codifie telle qu’elle est enseignée aujourd’hui, avec dix techniques dont un trépied majeur et trois cures.




LES 3 CURES NATUROPATHIQUES
 
Détoxination : elle est destinée à provoquer et à soutenir l’élimination des surcharges humorales contenues dans le corps.
 
Revitalisation : elle vise à combler les carences qui surviennent lors de la saturation humorale et secondairement au cours de la désintoxication.
 
Stabilisation : phase où on apprend à l’organisme à conduire son moteur vital.
 

 
 

LES 10 TECHNIQUES
 
Un trépied fondamental représenté par les axes alimentation, exercices physiques et gestion du stress. Et 7 techniques annexes que l’on utilise dans le cadre de ces trois techniques majeures.
  • La bromatologie : alimentation, associations alimentaires, monodiètes…
  • La kinésilogie : mouvements, exercices physiques…
  • La psychologie : relaxation, détente, gestion du stress …
  • La phytologie : plantes, huiles essentielles, élixirs floraux ….
  • La chirologie : massages, techniques manuelles …
  • La pneumologie : exercices respiratoires, contact avec l’air…
  • L’hydrologie : utilisation de l’eau en interne et en externe…
  • La réflexologie : techniques réflexes (pied, oreille, endo-nasale…)
  • L’actinologie : utilisation des couleurs, du soleil, des rayons lumineux…
  • La magnétologie: géobiologie, contacts avec la terre, les arbres…

La naturopathie est un métier sérieux à condition d’être bien formé. Des écoles existent, dispensant une formation riche en qualité et dense en contenu (moderne et scientifique). Cela ne peut pas se faire en trois weekends, dix soirées ou un mois.

Malheureusement, pour le moment, n’importe qui peut se justifier d’être naturopathe par manque de reconnaissance officielle des formations adéquates.

Le stage de naturopathie familiale proposé ici reste familial. Complet pour comprendre, il est cependant loin d’être suffisant pour s’installer comme thérapeute.

phil
 

Comments are closed.